créer un compte  |  se connecter
Fiche personne



---

Top artiste

Richard Lynch

(2.81)


Né le 12 février 1940 à Brooklyn, décédé le 19 juin 2012 à Palm Springs, Californie, USA (72 ans)

Après Susan Tyrrell, on vient de perdre une autre figure cinématographique mythique des seventies. One of my personal favorite ! l'américano-irlandais (from Cork) Richard Lynch.

L’une des plus belles « sales gueules » du cinéma américain des années 70, vient en effet de s'éteindre. Une filmo exemplaire - selon des critères très personnels, je le conçois - jusqu’à la fin des années 80.

Le gars s’était immolé dans Central Park à la fin des années 60, après un (très) mauvais retour d’acide. D’où son visage très particulier.

Pratiquement que des rôles de méchants, à commencer par son premier, Scarecrow de Jerry Schatzberg. Ensuite, beaucoup de films dit cultes jusqu'à la fin des années 80 (The Seven-up, Open season, God told me to, The Ninth configuration, Bad dreams) et quelques très plaisants nanars à son actif comme le totalement foireux Savage dawn, un Rio Bravo à la sauce bikers, Les Barbarians ou encore Lambada, The Forbidden dance, un Dirty dancing Z de chez Cannon, dans lequel Lynch se risquait même à mouiller la chemise sur le dancefloor, forçant l’héroïne à l’accompagner dans une torride démonstration de la célèbre danse sud-américaine.

Filmographie (12) Commentaire (0) Galerie photos (6)

ACTEUR / ACTRICE



1. THE LORDS OF SALEM  (2012)
(4.1)
2. LAID TO REST  (2009)
(2.2)
3. CHROME ANGELS  (2009)
(2)
4. MIL MASCARAS VS. THE AZTEC MUMMY  (2007)
(1.6)
5. CRIME AND PUNISHMENT  (2002)
(1.7)
6. LIMA: BREAKING THE SILENCE  (1999)
(1.8)
7. TOUGHGUY  (1995)
(2.4)
8. DOUBLE THREAT  (1993)
(2.2)
9. ALLIGATOR II: THE MUTATION  (1991)
(2.5)
10. OPEN SEASON  (1974)
(4.7)
11. THE SEVEN-UPS  (1973)
(3.8)
12. SCARECROW  (1973)
(3.2)


Dernières critiques ciné





Dernières critiques livres





Derniers commentaires














Liens   |   Flux RSS   |   Page excute en 0.40679 secondes   |   contactez-nous   |   Nanar production © 2009